Accueil des nouveaux habitants du quartier

Le 17 novembre dernier, la commune organisait le traditionnel accueil des nouveaux habitants qui n’avait pas pu avoir lieu en 2020 en raison de la pandémie.

Bien entendu, votre association En Martines, représentée par trois membres du comité, a pris part à l’événement. Au préalable, tous les nouveaux habitants de son périmètre avaient reçu une lettre de la présidente les informant de l’existence de l’AEM, de sa présence à la soirée d’accueil prévue pour eux et les encourageant vivement à y participer.

Sur cette photo, extraite du site Facebook de la commune, vous pouvez constater que le public était nombreux et le stand de l’AEM bien en vue. Rien ne vaut les contacts humains !

La mort nous a été contée

Le 10 novembre dernier, une cinquantaine de personnes ont participé à une soirée proposée par Le Mont arts & culture et l’association de quartier En Martines. Quand la présidente de l’AEM, Elisabeth Nicollier, a accueilli le public, un murmure de surprise, pour ne pas dire de déception, a parcouru l’assistance. Pourquoi ? La conteuse attendue, Alix Noble Burnand, avait dû être remplacée au pied levé par Stéphanie Marsh, en raison d’un imprévu de dernière minute.

Stéphanie Marsh a su captiver le public et lui faire très vite oublier sa déception. Par des commentaires précieux pour quiconque doit affronter la mort d’un proche ou accompagner des personnes en deuil, elle nous a donné à réfléchir tout en nous permettant de sourire ou de rire à l’écoute de contes où la Mort tient la vedette. Une improvisation au piano, cadeau inattendu du frère de Stéphanie Marsh, a comblé l’auditoire.

Nous savons que la mort est l’inséparable compagne de la vie. Ne pas y penser ? C’est un choix très répandu mais qui rend encore plus difficile à vivre le grand chambardement de la mort. Pour s’en approcher sans terreur, pour l’apprivoiser un peu, pour disposer de quelques outils pratiques, Stéphanie Marsh recommande les ouvrages d’Alix Noble Burnand ainsi que les bibliographies éditées par l’Institut Suisse Jeunesse et Médias.

Merci à Stéphanie Marsh de nous avoir offert une si riche soirée. Merci au public pour sa présence attentive et ses applaudissements chaleureux.

Tanja Rahmy rejoint notre comité en tant que trésorière. Bienvenue Tanja!

Suite au départ du comité de notre cher trésorier Jean-Pierre Moser, lequel se vouait à d’autres engagements, l’association En Martines était à la recherche depuis plusieurs mois d’une personne prête à assumer cette fonction indispensable. C’est donc avec beaucoup de reconnaissance que nous accueillons Tanja Rahmy. Ci-dessous le portrait qu’elle nous livre pour se présenter.

Née à Uster (ZH) en 1970, je fais des Études de lettres à l’Université de Lausanne (UNIL) où j’occupe un poste d’assistante en allemand médiéval à la section d’allemand et commence un doctorat. En 2002, j’obtiens le Brevet d’enseignement à la HEP de Lausanne, tout en travaillant comme enseignante au gymnase de Beaulieu (Lausanne). Suite à des problèmes de santé (sclérose en plaques), je me réoriente professionnellement en tant que traductrice spécialisée en économie (allemand-français-anglais) et crée mon propre bureau de traduction.
En 1998, j’épouse le poète et écrivain Philippe Rahmy que je soutiens dans son cheminement artistique et que j’accompagne lors de ses voyages. Après son décès brutal en octobre 2017, je fonde l’Association des ami.e.s de Philippe Rahmy pour promouvoir son œuvre. Suite à la remise du Grand Prix C. F. Ramuz à Philippe Rahmy en 2020 pour l’ensemble de son œuvre, notre association organise une tournée de lectures et je vous invite donc cordialement à venir assister à l’une ou l’autre de nos rencontres, par exemple le 22 avril 2022 au Théâtre 2.21 à Lausanne.
J’habite au Mont-sur-Lausanne (Morettes) depuis octobre 2018 et je sors de plusieurs années de problèmes neurologiques multiples. Même si mes capacités cognitives sont toujours très atteintes, que je suis très fatiguée et que je peine à me concentrer, sans oublier tous les problèmes de motricité fine, j’essaye d’interagir à nouveau davantage avec le monde, aidée notamment par le CMS qui me livre mes repas, mais aussi par ma sœur et mes amies et amis qui m’épaulent quand nécessaire. M’occuper de la trésorerie du groupe En Martines participe à ce projet de réinsertion, et je me réjouis beaucoup de participer aux activités de l’Association, même si ce sera souvent de manière indirecte, en tenant les comptes et j’espère que je pourrai sortir de plus en plus souvent, faire de nouvelles rencontres et me créer une nouvelle vie heureuse ici, malgré toutes mes limitations.


Tanja Rahmy